Chers amis francophones qui visitez ce blog;
Je tiens à vous remercier pour vos visites, et même si je ne peux pour le moment publier en français, je vous encourage à laisser des commentaires si vous le souhaitez. Si vous avez de s questions à poser, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Hi bloggers;
Thank you for your visits, even if I cant't post in English yet I encourage all of you to leave yours comments. If you have any questions, I'll try to answer back as soon as possible.

martes, 17 de octubre de 2017

Cose que te cose... // Je couds, soir et matin, je couds...



Es lo que ocurre cuando, tras estar dos años sin máquina de coser, una se encuentra a pie de árbol de navidad este “regalito”:


Au fil de l'impossible dit...

Un vale regalo (monérrimo, obra de Viriato) y algunas otras cosillas "ad hoc" de parte de su santo e hijas.


Votre nouvelle machine à coudre vous attend...


Luego sólo tienes que "hacer efectivo" el cupón, yendo a recogerla, leerte las instrucciones… Coser y cantar: cose que te cose, que desde enero es un no parar, pero… era inevitable, es tan alegre, tan -literalmente- “Fashion”, tan mona ella que… ¡antes o después tenía que pasar…! Jiiiii…


SINGER FASHION MATE. Lápiz de Ikea, rotulador calibrado, bolis color y lápiz color néón de los chinos


¿Cómo no hacerle su dibuengendrete? ¡Hombre por Dios…!
Y una foto de grupo: el equipo " que  cose junto al equipo que dibuja, jiiiii...






              *****   *****   *****   *****   *****   *****   *****



C’est ça ce qui passe quand, après avoir été deux ans sans une machine à coudre, on se trouve au pied de l’arbre de Noël ce  "cadeau"  : un chèque-cadeau -très mignon, une oeuvre de Viriato- et quelques autres petits cadeaux "ad hoc" de son saint mari et filles (Des créateurs de Tailler une bavette arrive Au fil de l’impossible, avec la participation de Ne rien faire pour rien, hé, hé, cela dit;  et à l’intérieur, Votre nouvelle machine à coudre vous attend).


Après, il ne reste qu'à mener à bien l’affaire, en allant la chercher, en lisant les instructions… C’est simple comme bonjour :  je couds, encore couds, cousant, cousant… sans cesser depuis janvier, mais… c’était inévitable, elle est si gaie, si -littéralement-  « Fashion », si mignonne … que… tôt ou tard cela devait arriver… ! Ha, ha…
Comment ne pas lui faire son dessin ? Comme il se doit...!


Et une photo de groupe :  l’équipe qui coud,  et l’équipe qui dessine, hé, hé…